Des informations? Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou rendez-vous sur notre formulaire.
Insolite

Quelle est la bonne façon d’accrocher le rouleau de papier toilette?

L’accrochage du rouleau de papier toilette peut sembler anodin, mais il suscite souvent des débats passionnés dans les ménages. Chacun a sa préférence quant à la manière de le suspendre : par-dessus ou par-dessous. Mais existe-t-il vraiment une « bonne façon » de le faire ? Préparez-vous à découvrir des faits surprenants et à remettre en question vos propres habitudes de suspension du papier toilette.

L’histoire du papier toilette

Avant de plonger dans le débat sur la façon d’accrocher le papier toilette, il est intéressant de remonter aux origines de cette invention révolutionnaire. Le papier toilette tel que nous le connaissons aujourd’hui n’a pas toujours existé. En fait, il a fallu attendre le XIXe siècle pour que le premier rouleau de papier hygiénique soit commercialisé.

En 1857, Joseph Gayetty, un inventeur new-yorkais, a lancé sur le marché un papier toilette vendu en feuilles volantes préalablement imprégnées d’aloe vera. Cette invention a ouvert la voie à un marché immense, mais le papier toilette était encore loin d’être parfait.

Ce n’est qu’en 1891 que Seth Wheeler, un autre inventeur new-yorkais, a amélioré l’outil en créant les premiers rouleaux de papier hygiénique tels que nous les connaissons aujourd’hui. Il a même ajouté les petites lignes perforées pour faciliter le détachement des feuilles. Ainsi, le rouleau de papier toilette est devenu une véritable révolution dans le domaine de l’hygiène.

Les deux camps : par-dessus ou par-dessous ?

Le débat sur la façon d’accrocher le rouleau de papier toilette se résume généralement à deux positions : par-dessus ou par-dessous. Chacune de ces méthodes a ses partisans convaincus, mais quelle est la « bonne façon » de le faire ?

Photo Freepik

Par-dessus : l’option préférée de la majorité

La méthode « par-dessus » consiste à faire passer les feuilles par-dessus le rouleau, de sorte que la première pende à l’avant. Cette option est largement préférée par la majorité des gens, et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, cette méthode est considérée comme l’idée originale. En effet, le brevet original de Seth Wheeler, déposé en 1891, illustre cette technique d’accrochage « par-dessus ». De plus, selon certaines études, environ 70 % des personnes préfèrent cette position.

Un autre avantage de cette méthode est que le papier est plus facile à saisir. En étant plus proche de vous, il est plus pratique de l’attraper lorsque vous êtes en position assise. De plus, accrocher le rouleau de cette manière réduit le risque de transmission de germes, car vos jointures ne frottent pas contre le mur lors de l’arrachage d’une feuille.

Par-dessous : un choix esthétique et pratique

La méthode « par-dessous » consiste à accrocher le rouleau de sorte que la première feuille se détache par le dessous du rouleau, face au mur. Bien que moins populaire que la méthode « par-dessus », certaines personnes préfèrent cette option pour diverses raisons.

Certains défendent cette méthode en affirmant qu’elle donne une apparence plus « soignée ». En effet, avec le papier plus près du mur et le bout qui pend derrière le rouleau, l’esthétique est plus minimaliste.

De plus, accrocher le papier toilette de cette manière réduit les risques de déroulement accidentel, notamment si vous avez un animal de compagnie joueur. La tension exercée par la position « par-dessous » maintient le rouleau en place de manière plus sécurisée.

Enfin, certains soutiennent que cette méthode favorise l’économie de papier. En étant légèrement plus difficile à dérouler, l’utilisateur a moins tendance à utiliser une quantité excessive de papier, ce qui peut être bénéfique pour l’environnement.

Les arguments scientifiques en faveur de la méthode « par-dessus »

Au-delà des préférences personnelles, il existe des arguments scientifiques en faveur de la méthode « par-dessus ». Cette position est considérée comme plus hygiénique, notamment en ce qui concerne la transmission de germes.

Lorsque le papier toilette est accroché « par-dessous », vos jointures risquent de frotter contre le mur lors de l’arrachage d’une feuille. Cette action peut entraîner la transmission de germes sur le mur ou d’autres surfaces de la salle de bain. En accrochant le papier « par-dessus », ce risque est considérablement réduit.

De plus, cette méthode facilite le déchirement du papier. Lorsque le rouleau est plus éloigné du mur, il est généralement plus facile de déchirer le papier sans effort supplémentaire.

L’inventeur du rouleau de papier toilette avait tranché

Pour mettre fin au débat, il est intéressant de revenir aux origines de l’invention du rouleau de papier toilette. Seth Wheeler, l’inventeur du rouleau de papier hygiénique tel que nous le connaissons aujourd’hui, a laissé derrière lui un brevet qui inclut une illustration de la méthode d’utilisation optimale.

Selon ce brevet, le papier toilette a été conçu pour se dérouler par l’avant, c’est-à-dire en accrochant le rouleau « par-dessus ». Cette indication de l’inventeur lui-même semble être la réponse définitive à la question de la « bonne façon » d’accrocher le papier toilette.

En résumé, bien qu’il n’y ait pas de règle stricte en matière d’accrochage du rouleau de papier toilette, la méthode « par-dessus » est largement préférée par la majorité et soutenue par des arguments scientifiques en faveur de l’hygiène. Cependant, le choix final dépendra toujours des préférences individuelles de chacun. Alors, à vous de décider : par-dessus ou par-dessous ?

5/5 - (2 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi:
Annie Vincent