Des informations? Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou rendez-vous sur notre formulaire.
Insolite

Un jeune de 20 ans se réveille sans organes génitaux et avec une nouvelle identité de genre sans le vouloir

Dans un cas choquant et scandaleux, un jeune homme de 20 ans en Inde s’est réveillé sans ses organes génitaux après avoir été forcé à subir une intervention chirurgicale de réattribution de genre. Cette histoire soulève de graves préoccupations en matière de trafic d’organes et d’atteintes aux droits humains fondamentaux.

L’incident

L’incident s’est produit au Begrajpur Medical College de Mansoorpur. Mujahid, un résident du village de Sanjak, affirme avoir été trompé par un homme nommé Omprakash le 3 juin. Omprakash aurait convaincu les médecins du collège médical d’effectuer une intervention chirurgicale sur Mujahid, entraînant la suppression de ses organes génitaux et un changement forcé de genre.

Les menaces d’Omprakash

Mujahid soutient qu’Omprakash le menaçait et le harcelait depuis deux ans. On lui a faussement dit qu’il avait un problème médical nécessitant une visite à l’hôpital. Accompagné par Omprakash, il s’est rendu dans l’établissement où le personnel médical lui aurait administré l’anesthésie et effectué l’opération de changement de sexe.

Le témoignage de Mujahid

« Il m’a emmené ici et le lendemain matin, j’ai subi une opération. Quand je me suis réveillé, on m’a dit que j’avais été changé de garçon en fille, » a raconté Mujahid.

Omprakash lui aurait dit qu’il devrait désormais vivre avec lui, ajoutant que personne de sa famille ou de sa communauté ne l’accepterait plus. Omprakash a également menacé de tirer sur le père de Mujahid et de s’approprier sa part de terrain familial.

La réaction de la BKU

En réponse à cet incident, les travailleurs de la Bharatiya Kisan Union (BKU), menés par le leader paysan Shyam Pal, ont organisé une manifestation au collège médical, exigeant des mesures immédiates contre Omprakash et les médecins impliqués. La police a assuré aux manifestants qu’une enquête approfondie serait menée.

Les allégations de trafic d’organes

Selon Shyam Pal, cet incident indique un problème plus large de trafic d’organes dans l’hôpital. Il a affirmé qu’il existait un racket au sein de l’hôpital qui ciblait les gens pour le prélèvement d’organes et la réattribution de genre sans consentement.

« Nous voulons que ce commerce illégal de parties du corps soit immédiatement arrêté. Tous les responsables, y compris la direction de l’hôpital et ceux qui ont facilité ce crime, doivent être tenus pour responsables et punis, » a déclaré M. Pal.

Photo Freepik

La réponse de la police

« Toutes les allégations formulées par la famille et les manifestants feront l’objet d’une enquête approfondie et des mesures juridiques appropriées seront prises contre les coupables, » a déclaré le haut responsable de la police de Muzaffarnagar, Ramashish Yadav.

Arrestation et enquête en cours

Outre l’arrestation d’Omprakash, la police enquête également sur le personnel hospitalier impliqué dans cette affaire.

L’appel à un dédommagement

Le M. Pal a déclaré que le père de Mujahid avait déposé une plainte à la police le 16 juin, ce qui a conduit à l’arrestation d’Omprakash. Cependant, Pal a critiqué la police pour son attitude laxiste et a demandé des mesures plus sévères. Il a également exigé une indemnisation d’au moins 2 crores de roupies pour Mujahid, dont la vie a été gravement affectée par cet incident traumatisant.

L’indignation et les protestations

Cet incident choquant a suscité l’indignation et conduit à des protestations de la part de l’Union des agriculteurs Bharatiya (BKU).

L’impact sur Mujahid

La vie de Mujahid a été bouleversée de manière drastique par cet incident. Forcé à subir une intervention chirurgicale sans son consentement, il se réveille désormais avec une nouvelle identité de genre, confronté à l’hostilité de sa famille et de sa communauté.

Appel à la justice et à des réformes

Cet événement tragique soulève des questions urgentes sur la nécessité de réformes dans le système de santé indien pour prévenir de telles violations des droits humains. Les manifestants et les défenseurs des droits exigent que les responsables soient tenus pour responsables et que des mesures soient prises pour empêcher de tels abus à l’avenir.

L’histoire de Mujahid est un rappel glaçant des dangers du trafic d’organes et des atteintes aux droits fondamentaux qui peuvent se produire dans le système de santé. Cet incident choquant doit servir de catalyseur pour des changements systémiques visant à protéger la dignité et l’autonomie de tous les patients.

5/5 - (2 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi:
Annie Vincent