Des informations? Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou rendez-vous sur notre formulaire.
Bien être

Les signes révélateurs d’un taux de cholestérol élevé peut se voir sur le visage, les mains et les jambes

Le cholestérol élevé est une condition répandue mais grave, qui peut entraîner de nombreux problèmes de santé et, surtout, augmenter le risque d’événements cardiovasculaires tels que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, en raison de l’accumulation de graisses (plaques d’athérosclérose) à l’intérieur des vaisseaux sanguins. Malheureusement, il n’est pas toujours facile de détecter un taux de cholestérol élevé à partir des seuls symptômes, car les signaux d’alarme de cette condition sont souvent difficiles à reconnaître et ne se manifestent pas de manière évidente.

Cependant, il existe certains signes qui peuvent suggérer la présence d’un taux de cholestérol élevé dans le sang et qui peuvent être observés sur le visage, les mains et les jambes. Bien que les analyses sanguines soient le seul moyen de diagnostiquer l’hypercholestérolémie (taux de cholestérol total égal ou supérieur à 240 mg/dl), il est important de savoir identifier ces signaux afin de prendre les mesures nécessaires pour réduire un taux de cholestérol trop élevé.

Les signes du cholestérol sur le visage

Plusieurs signes, au moins trois, qui se manifestent sur le visage, peuvent suggérer la présence d’un taux de cholestérol élevé. L’un des plus facilement reconnaissables se situe souvent autour des yeux et est connu sous le nom de xanthélasme : il s’agit de petits amas de graisse à l’intérieur de la peau, qui apparaissent comme des protubérances souvent à proximité des paupières ou sur la peau environnante. Bien que ne causant ni douleur ni irritation, ces formations se présentent comme des plaques de texture molle et jaunâtre, de forme et de taille variables.

Un autre signe de cholestérol élevé peut être observé dans les yeux et, en termes médicaux, porte le nom d’arcus sénile. Il s’agit d’un arc (de couleur blanche, grise ou bleuâtre) autour du bord de la cornée, qui est courant chez les personnes âgées. L’arcus sénile est une accumulation de substances grasses (principalement du cholestérol) qui, généralement, commence par se manifester sous la forme d’un petit arc le long de la partie supérieure et inférieure de la cornée. À terme, ces arcs peuvent se rejoindre et former un anneau complet autour de la cornée, sans pour autant interférer avec la vision.

Un troisième signe d’hypercholestérolémie est lié à la formation de dépôts de graisse dans les vaisseaux sanguins : il s’agit du développement d’une occlusion veineuse rétinienne, c’est-à-dire d’une obstruction d’une branche de la veine centrale de la rétine, caractérisée par des hémorragies dans le tissu rétinien, souvent accompagnées d’un œdème maculaire, responsables d’une baisse de la vision allant de modérée à marquée.

Les signes du cholestérol sur les mains

Les mains peuvent également montrer plusieurs signes suggérant la présence d’un taux de cholestérol élevé dans le sang. Parmi ceux-ci, on trouve les xanthomes tendineux, des accumulations de graisse qui se déposent autour des tendons et peuvent causer des douleurs et des gonflements. Ils apparaissent comme des nodules de taille variable (de quelques millimètres à quelques centimètres) et, bien que plus visibles sur les articulations des doigts, peuvent également se situer au niveau des tendons d’Achille, des coudes et des genoux.

Un autre signe d’un taux de cholestérol trop élevé peut être une sensation fréquente et douloureuse de fourmillements dans les mains, qui se produit lorsque les accumulations de graisse dans les vaisseaux sanguins (les plaques d’athérosclérose) commencent à entraver la circulation sanguine. Cependant, ce mécanisme n’entraîne pas de perte de sensibilité (comme celle ressentie lorsqu’un nerf est comprimé), donc si l’on ressent un engourdissement et qu’on ne peut pas sentir ses doigts, ce symptôme n’est pas dû à un taux de cholestérol élevé.

Enfin, un autre signe révélateur d’hypercholestérolémie peut être la couleur des ongles, ou plutôt du lit unguéal, qui apparaît particulièrement pâle. Là encore, cela peut indiquer une réduction du flux sanguin au niveau des mains.

Les signes du cholestérol sur les jambes

Les signes d’un taux de cholestérol trop élevé peuvent également se manifester sur les jambes, en conséquence des accumulations de graisse (les plaques d’athérosclérose) qui se forment à l’intérieur des vaisseaux sanguins et limitent la circulation sanguine. Par conséquent, des symptômes tels que douleurs et fourmillements dans les membres inférieurs peuvent être le signe d’un problème circulatoire lié au rétrécissement des vaisseaux sanguins, et donc d’un taux de cholestérol élevé dans le sang.

Dans ces cas, une série de complications peuvent également survenir, comme l’artériopathie périphérique (APP), une maladie vasculaire affectant les membres inférieurs et également connue sous le nom d’athérosclérose des extrémités, causée précisément par l’obstruction des artères périphériques. Cette affection, qui provoque des ischémies et augmente le risque d’événements cardiovasculaires, se manifeste par la claudication intermittente, c’est-à-dire l’apparition de douleurs, de contractions, de crampes, de gêne et de fatigue dans les membres inférieurs, en particulier lors de la marche. Au fur et à mesure que la maladie s’aggrave, elle peut entraîner la perte de poils, la cyanose et l’apparition d’ulcères (généralement sur les orteils ou les talons, et occasionnellement sur les jambes ou les pieds), jusqu’à la gangrène.

Importance de la surveillance et de la gestion du cholestérol

En résumé, bien que les analyses sanguines soient essentielles pour diagnostiquer l’hypercholestérolémie, la reconnaissance des signes visibles sur le visage, les mains et les jambes peut aider à identifier précocement un problème potentiel et à prendre les mesures nécessaires pour le réduire. Cela est particulièrement important car un taux de cholestérol élevé peut avoir de graves conséquences sur la santé cardiovasculaire, augmentant le risque d’infarctus et d’AVC.

En identifiant ces signes et en agissant rapidement pour abaisser un taux de cholestérol trop élevé, il est possible de prévenir de nombreuses complications et de préserver la santé à long terme. Cela peut impliquer des changements dans le mode de vie, comme une alimentation plus saine et plus d’exercice physique, ainsi que l’utilisation éventuelle de médicaments prescrits par un médecin. En étant attentif à ces signes révélateurs, on peut donc jouer un rôle actif dans la gestion de sa santé cardiovasculaire.

4.5/5 - (2 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi:
Annie Vincent