Des informations? Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou rendez-vous sur notre formulaire.
Couple

Garder son calme avec ses enfants : 10 conseils essentiels pour les parents

En tant que parents, nous avons tous vécu des moments où la frustration et l’impatience prennent le dessus. Répéter inlassablement les mêmes consignes, constater les mêmes comportements inadaptés malgré tous nos efforts, recevoir des réponses déplacées… Ces situations peuvent nous faire sentir complètement dépassés, au point de perdre notre sang-froid. Mais existe-t-il des moyens d’éviter d’en arriver là ? Comment faire pour ne pas craquer face à nos enfants ?

Helena Ruiz Pino, experte en communication familiale, coach et créatrice de la méthode My Family Lab (@myfamilylab), nous livre 10 conseils essentiels pour garder votre calme en toute circonstance.

Prendre soin de soi en priorité

Votre bien-être émotionnel est la clé pour guider au mieux votre enfant et lui offrir un modèle de comportement exemplaire. Assurez-vous donc de prendre soin de vous : un sommeil suffisant, une alimentation équilibrée et du temps pour vos activités favorites peuvent grandement améliorer votre sérénité et votre capacité à faire preuve de patience.

Adopter un dialogue intérieur bienveillant

Nous commettons tous des erreurs. Si vous perdez votre calme, ne vous punissez pas pour autant. Tirez les leçons de l’instant présent et avancez. L’auto-compassion renforce votre confiance en vous et facilite votre capacité à être patient. N’hésitez pas à réparer le lien avec votre enfant en vous excusant : cela vous fera du bien à tous les deux.

Ne pas prendre les comportements de son enfant personnellement

Bien que parfois il semble que nos enfants se comportent mal pour nous défier ou nous manquer de respect, leurs actes répondent en réalité à d’autres besoins, physiques ou émotionnels, non satisfaits. Lorsque votre enfant répète des comportements inappropriés et que vous sentez que vous ne pouvez plus, essayez de comprendre ce qui peut causer cela. Est-il fatigué ? A-t-il faim ? A-t-il besoin de bouger ? Cherche-t-il de l’attention ? Se sent-il négligé ? Une fois la source identifiée, vous pourrez travailler sur des solutions spécifiques.

Fixer des attentes réalistes

Rappelez-vous que les enfants sont en apprentissage et qu’ils commettront des erreurs. Ajustez vos exigences en fonction de leur âge et de leur stade de développement. Cela vous aidera à être plus patient quand les choses ne se passent pas comme prévu. Établissez des limites claires avec respect et empathie, sans les comparer à d’autres enfants de leur âge qui n’ont plus certains comportements – chaque enfant a son propre rythme de développement, tant sur le plan cognitif que de la maturité.

Photo Freepik

Comprendre le fonctionnement du cerveau de l’enfant

Leur cortex préfrontal, responsable de la régulation émotionnelle, est encore en développement. Garder cela à l’esprit vous aidera à rester calme.

Utiliser le mot « encore »

Adoptez ce mantra : « Je suis l’adulte, mon enfant n’a PAS ENCORE les compétences ni la maturité pour se réguler émotionnellement ». Cela vous aidera à relativiser certains comportements et à éviter de réagir de manière disproportionnée. Un autre exercice utile est de vous rappeler son comportement il y a un an ou deux, pour visualiser son évolution à long terme et ne pas vous décourager face à d’éventuels reculs.

Créer sa « trousse de premiers soins émotionnels »

Faites une liste de ressources personnellement efficaces pour vous calmer, comme respirer profondément, écouter de la musique, faire quelques mouvements d’étirement. Savoir quoi faire dans les moments de tension pour vous autoréguler sera le meilleur exemple à donner à vos enfants, qui apprendront ainsi à faire de même.

Techniques de respiration rapide

Essayez la respiration 4-7-8 : inspirez pendant 4 secondes, retenez votre souffle pendant 7 secondes, expirez pendant 8 secondes. Répétez plusieurs fois pour vous détendre rapidement. L’idée est de faire des respirations profondes avec des intervalles de 4, 7 et 8 secondes, en relâchant la bouche après l’expiration.

Convenir d’un code avec son enfant

Établissez un signal, un mot-clé ou un geste, que vous et votre enfant comprenez, lui indiquant que vous avez besoin d’un moment pour vous calmer. Cela lui permettra de comprendre qu’il dépasse les bornes et d’apprendre à s’arrêter.

S’entraîner à l’empathie

Essayez de vous mettre à la place de votre enfant. Comprenez que ses priorités sont différentes des vôtres, ce qu’il ressent et pourquoi il agit ainsi. Parfois, son comportement est sa façon de dire que quelque chose ne va pas. Cette approche vous aidera à réagir avec plus de calme et de compassion.

Garder son calme avec ses enfants n’est pas toujours facile, mais ces 10 conseils vous aideront à y parvenir. Prenez soin de vous, adoptez un dialogue intérieur bienveillant, comprenez les besoins de votre enfant, fixez des attentes réalistes et entraînez-vous à l’empathie. Avec de la pratique et de la persévérance, vous deviendrez un parent plus patient et serein, offrant à votre enfant un modèle inspirant.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi:
Annie Vincent