Des informations? Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou rendez-vous sur notre formulaire.
Bien être

Connaissez-vous la sexomnie ou « somnambulisme sexuel » : Découvrez ce trouble du sommeil méconnu

La sexomnie, également connue sous le nom de « somnambulisme sexuel », est un trouble rare du sommeil qui peut avoir un impact significatif sur la vie sexuelle et la relation des personnes qui en souffrent. Bien que peu connue, cette pathologie peut provoquer des comportements sexuels inconscients pendant le sommeil, ce qui peut être perturbant pour les partenaires.

Qu’est-ce que la sexomnie ?

La sexomnie est un trouble du sommeil qui se caractérise par une envie irrépressible de sexe pendant la période de sommeil. Les personnes atteintes de ce trouble peuvent présenter des comportements sexuels inconscients tels que des érections, des mouvements du bassin, des tentatives de pénétration ou de masturbation frénétique. Ces comportements peuvent être plus ou moins inquiétants selon les cas.

Ce trouble, bien que rare, peut avoir des conséquences graves dans certains cas. Selon une étude canadienne, environ 8% des personnes atteintes de sexomnie peuvent avoir des comportements extrêmes, allant jusqu’à s’en prendre à leur partenaire sans leur consentement et même faire usage de la force.

Prévalence et différences entre les sexes

Selon la même étude canadienne, la sexomnie semble toucher davantage les hommes que les femmes. Environ 11% des hommes souffrent de ce trouble, contre seulement 4% des femmes. Cependant, il convient de noter que ces chiffres peuvent varier en fonction de la population étudiée.

Affaires judiciaires et sexomnie

Au fil des années, certaines affaires judiciaires ont mis en lumière la sexomnie. Dans certains cas de viol ou d’attouchements incestueux, des personnes accusées ont été acquittées après avoir été diagnostiquées comme souffrant de sexomnie. Les enregistrements du sommeil des accusés ont été utilisés comme preuve pour démontrer ce trouble.

Diagnostic et traitement

La sexomnie est un trouble méconnu qui peut être difficile à diagnostiquer. Les personnes qui soupçonnent souffrir de ce trouble devraient consulter un spécialiste des troubles du sommeil, tel qu’un neurologue ou un spécialiste du sommeil. Ces professionnels de la santé pourront évaluer les symptômes, réaliser des enregistrements du sommeil et recommander des traitements appropriés.

Photo Freepik

Le traitement de la sexomnie peut varier en fonction de la gravité et des symptômes spécifiques de chaque individu. Dans certains cas, des thérapies comportementales peuvent être recommandées pour aider à gérer les comportements sexuels inconscients pendant le sommeil. Dans d’autres cas, des médicaments peuvent être prescrits pour contrôler les symptômes.

Conseils pour les partenaires

Vivre avec un partenaire atteint de sexomnie peut être difficile, mais il existe des stratégies pour gérer cette situation. Voici quelques conseils pour les partenaires :

  • Soyez compréhensif : La sexomnie est un trouble médical et non un choix délibéré. Essayez de comprendre les difficultés auxquelles votre partenaire est confronté.
  • Communiquez : Parlez ouvertement de vos préoccupations et de vos limites avec votre partenaire. La communication ouverte peut aider à trouver des solutions adaptées aux besoins des deux partenaires.
  • Considérez une thérapie de couple : Si la sexomnie a un impact significatif sur votre relation, envisagez de consulter un thérapeute de couple qui peut vous aider à gérer les problèmes liés à ce trouble.
  • Mettez en place des mesures de sécurité : Si votre partenaire présente des comportements dangereux pendant la sexomnie, assurez-vous de prendre des mesures pour votre sécurité, comme verrouiller les portes ou dormir dans des chambres séparées si nécessaire.

La sexomnie est un trouble du sommeil rare et méconnu qui peut avoir un impact significatif sur la vie sexuelle et les relations des personnes qui en souffrent. Bien qu’il n’existe pas de remède miracle, une prise en charge médicale et une communication ouverte au sein du couple peuvent aider à atténuer les effets de ce trouble. Si vous pensez être atteint de sexomnie, n’hésitez pas à consulter un spécialiste du sommeil pour obtenir un diagnostic précis et des recommandations de traitement adaptées à votre situation.

5/5 - (3 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi:
Annie Vincent