Des informations? Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou rendez-vous sur notre formulaire.
Bien être

Combien de fois les femmes se masturbent-elles vraiment ?

La masturbation féminine est un sujet qui suscite souvent la curiosité et l’intérêt. Bien que la pratique de la masturbation soit courante chez les hommes, il existe encore des tabous et des stigmates entourant la masturbation féminine.

La masturbation féminine en chiffres

Des études ont été menées pour comprendre la fréquence de la masturbation chez les femmes. Une enquête réalisée par la marque de sextoys féminins Womanizer a révélé un écart significatif entre les hommes et les femmes en termes de fréquence de masturbation. En 2020, les hommes se sont masturbés en moyenne 140 fois par an, soit environ 2,6 fois par semaine. En revanche, les femmes se sont masturbées en moyenne seulement la moitié de ce nombre, soit environ 70 fois par an. Ces chiffres montrent clairement que les hommes se masturbent plus fréquemment que les femmes.

Une étude plus récente réalisée par l’Ifop en septembre 2021 a confirmé ces résultats. Selon cette enquête, 56% des femmes interrogées en France ont déclaré s’être masturbées au cours des 3 derniers mois, ce qui représente une augmentation de 15 points par rapport à 2017. Ces chiffres montrent une évolution positive, mais il est clair que les femmes se masturbent encore moins souvent que les hommes.

Les raisons de cette différence

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette différence de fréquence de masturbation entre les hommes et les femmes. Tout d’abord, il y a encore une stigmatisation sociale entourant la masturbation féminine. Pendant des années, la sexualité des femmes a été considérée comme impure et inexistante, avec pour seul but la reproduction. Cette perception a conduit à une perception négative de la masturbation chez les femmes.

Photo Freepik

De plus, l’éducation et la connaissance du corps féminin jouent un rôle important dans la fréquence de la masturbation chez les femmes. Une étude menée en 2021 a révélé que 20% des femmes interrogées en France ne savaient pas où se trouvait le clitoris, un organe dédié au plaisir. Cette méconnaissance du corps et de la sexualité peut influencer la fréquence de la masturbation chez les femmes.

L’importance de briser les tabous

Il est essentiel de briser les tabous et de promouvoir l’éducation sexuelle pour permettre aux femmes d’explorer leur propre plaisir et leur propre sexualité. La masturbation est un moyen pour les femmes de mieux se connaître, d’explorer leurs désirs et leurs fantasmes. Cela peut également contribuer à une meilleure santé sexuelle et à une meilleure satisfaction globale.

Les discussions ouvertes et inclusives sur la masturbation féminine sont essentielles pour éliminer les stigmates et les fausses croyances qui entourent cette pratique. Il est également important de fournir une éducation sexuelle complète aux jeunes femmes, en leur apprenant l’importance de la masturbation et en les encourageant à explorer leur propre corps.

Bien que la masturbation féminine soit encore entourée de tabous et de stigmates, les études montrent que de plus en plus de femmes se tournent vers cette pratique pour explorer leur propre plaisir et leur propre sexualité. Cependant, il est clair qu’il reste encore du travail à faire pour combler l’écart entre les hommes et les femmes en termes de fréquence de masturbation. En soutenant l’éducation sexuelle et en brisant les tabous, nous pouvons aider les femmes à se sentir plus à l’aise et à découvrir la jouissance en solitaire.

3.8/5 - (24 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi: